Accueil / Éditos / Edito de décembre 2021

Edito de décembre 2021

Nous contacter Nous rejoindre

« La Franc-Maçonnerie n’est pas destinée à tout le monde, elle s’adresse à chacun ».  Daniel Béresniak

 

Cette réflexion de Daniel Béresniak m’a touchée, peut-être parce que nous arrivons en fin d’année et que la proximité des fêtes m’amène à poser la question : nous adressons-nous à chacun ? N’oublions-nous personne ?

 

Aujourd’hui, tout nous pousse au repli sur soi. Le contexte sanitaire en premier lieu qui nous encourage à nous protéger du virus et par conséquent des autres. Aujourd’hui, la différence est souvent perçue comme dangereuse, comme « à risque ». Ainsi, certains quartiers de nos villes, certains groupes de population tels les réfugiés, les sans domicile fixe, les drogués et autres « marginalisés » sont renvoyés le plus loin possible de notre regard. La presse souligne quotidiennement tous les risques que nous avons à vivre dans nos villes, à nous promener, à embrasser nos enfants, à utiliser notre voiture, à respirer l’air pollué, à manger n’importe quoi … la vie quotidienne est devenue dangereuse et nous devons nous protéger de tout et surtout des autres !

 

La pauvreté n’est pas contagieuse pas plus que la solitude ou les assuétudes, qu’avons-nous à perdre à être fraternels ?

 

En 2022 nous aurons quarante ans !

 

Les événements qui ponctueront cet anniversaire vont nous offrir une opportunité de nous retrouver, de nous rapprocher, de parler ensemble, d’échanger des idées, d’être heureux tout simplement.

 

Essayons de n’oublier personne, beaucoup de nos Sœurs et Frères vivent des situations de détresse, nos Loges traversent des moments difficiles car l’éloignement forcé des derniers mois a desserré les liens, la situation financière de beaucoup s’est dégradée. Nos Loges des Antilles sont particulièrement touchées et la distance géographique ne devrait jamais éloigner nos cœurs.

 

La Franc-Maçonnerie ne ressemble à aucune autre organisation, nous sommes un peu de tout et surtout nous aimons l’humanité, nous voulons rassembler ce qui est épars et concrétiser la fraternité universelle.

 

En me plongeant dans les documents historiques dont nous disposons, j’ai relu le discours de clôture de notre Convent Constitutif prononcé par notre Premier Sérénissime Grand Maître, Christiane DUVIGNAU et les mots prononcés en 1982 résonnent aujourd’hui encore :

Comme l’humanisme, la Franc-Maçonnerie est élan, démarche batailleuse, vers une émancipation progressive de l’Homme. Elle est aussi attention constante, possibilité pour l’Homme d’améliorer et de modifier son destin. Elle doit conduire l’Homme vers sa plénitude intérieure. Elle doit préparer à l’Homme un avenir dans lequel selon le mot de Camus, « L’Homme recommencera à prendre le goût de l’Homme sans quoi le monde ne sera jamais qu’une immense solitude »”.

 

Quelques jours nous séparent de la fin de cette année, l’occasion de retrouver nos proches, ceux que nous aimons, de célébrer une joyeuse Saint-Jean d’hiver ou une tout aussi joyeuse fête solsticiale et de resserrer les liens avec ceux qui se sont éloignés de nous.

 

Ne laissons pas la peur nous paralyser et osons nous rapprocher, prenons le risque de la fraternité, retissons les liens défaits, réinventons nos valeurs, ne les laissons pas s’enkyster dans un catéchisme stérile, cessons de croire que nous avons raison, essayons plutôt l’écoute et l’altérité.

 

Heureuse fin d’année à chacune et chacun et que ces moments festifs nous soient réconfortants et fraternels !

 

 

Christiane Vienne
SGM de la Grande Loge Mixte de France